Mise à jour : 25 juin 2003

Georges Guétary,
quelles nouvelles ?

2003 2002 2001 2000 1999
2004
Juin
25
Dans son numéro 3017 du 25 juin au 1er juillet 2004, France Dimanche publie dans son courrier des lecteurs la lettre suivante :

Georges Guétary

«Les fans de Georges Guétary sont encore très nombreux à se souvenir de toutes ces années de bonheur passées aux côtés de cet artiste qui est resté sur le devant de la scène pendant plus de soixante ans, tant en France qu'à l'étranger (il a entre autres joué dans Un Américain à Paris, de Vincente Minnelli, aux côtés de Gene Kelly). Sa dernière chanson, Je  ne peux vivre qu'avec toi, fut révélatrice de l'amour et de la fidélité pour son public.  Il est regrettable que les chaînes de télévision ne diffusent plus, ou très rarement, ses films, opérettes, passages télé.  A quand ses films, opérettes, spectacles en DVD ?  Avis aux distributeurs !»
Hervé, 92160 Antony
Espérons que les programmateurs liront votre lettre, cher Hervé.  En effet, il serait bien agréable de retrouver le grand Georges sur le petit écran.
France Dimanche n° 3017 du 25 juin au 1er juillet 2004
Hervé EVANO, l'auteur de cette lettre, est un de ces jeunes admirateurs de la génération des années 1960 venus spontanément à Georges Guétary. Leur fidélité sincère et libre, leur ferveur tenace empreinte de spontanéité juvénile affirment, vingt ans après son premier impact, "l'effet Guétary" dont elles font espérer la survie.
Il utilisait d'ailleurs le même biais, voici deux ans, pour rappeler le cinquième anniversaire du décès de Georges Guétary.

N.B. : le même courrier des lecteurs évoquait Micheline DAX : rappelons qu'elle fut la partenaire de Georges GUÉTARY dans la comédie musicale MONSIEUR POMPADOUR.
21
Eté. Le nouveau catalogue de Marianne Mélodie touche sans le savoir à nos propos en introduisant un florilège consacré au ténor populaire américain Mario LANZA : c'est lui, en effet, qui avait créé CET ANNEAU D'OR que reprit Georges GUETARY pour la grande joie des Québécois qui la redemandent régulièrement.
Ceci confirme l'appartenance de Georges Guétary à la famille des "chanteurs à voix", quoique son registre ne fût pas, au contraire de Luis Mariano, André Dassary, Mario Lanza, de base lyrique. Il nous paraît ainsi particulièrement bienvenu de rapporter un extrait du commentaire du catalogue de Marianne Mélodie :
«Car si de nombreux artistes de formation classique se sont aventurés dans le domaine de la musique dite "de divertissement", Mario Lanza y sera incontestablement le mieux parvenu. (...), l'un des ténors les plus romantiques de tous les temps, [il] possédait quelque chose qui dépassait le cadre de la formation et de la finesse vocale. Il parvenait à toucher le public dans son âme et lui rappelait ce que signifie aimer, rire et pleurer.»
Ce point de vue renvoie à nos propos à l'adresse de Georges Guétary, auxquels renvoient les liens ci-contre
Attention : le commentaire ci-contre pouvant vous abuser, informons que ce CD MM1636 de Marianne Mélodie ne contient pas Cet Anneau d'or, ce qui ne réduit nullement sa qualité intrinsèque.

 

C'est le site canadien de la curieuse université de Napierville qui nous apprend que le créateur de cette chanson -dont le titre original est She wears my ring- fut Mario Lanza.

 

 

Ephémérides : février 2000 et Georges Guétary vraiment qui renvoient à Georges Guétary : visage de l'Image

10-11
«Encore un décès : Odette Laure (87 ans), qui passait juste avant Georges à l'Olympia en mars 1957. Voyez "Les Hasards fabuleux", p. 183.
(...) j'avais la joie d'entendre de ma loge la spirituelle Odette Laure qui concluait la première partie, avant que j'entre moi-même en scène.
Georges Guétary, LES HASARDS FABULEUX, Paris, La Table Ronde, 1981.
«Bon article d'Armelle Héliot dans le "Figaro" pour la saluer -les radios ne parlent que de Ray Charles décédé le même jour qu'elle.»
«(...)
«(...) C'était un Bourvil en jupons. Comme lui pétrie de dons et de OLauremodestie, comme lui sensible, enjouée, simple, ce qui ne veut pas dire sans complexité. Ni sans mélancolie.
«Il y a quelques années, elle avait publié un joli livre de Mémoires, Aimer, rire et chanter. Elle était étonnée qu'il se vende. Que les gens lui écrivent. (...) comme les pitres, comme les rois de la piste, elle avait une tristesse profonde au fond de l' âme.
«(...)
«(...) Elle se comparait volontiers aux équilibristes qui, sur leur fil, oscillent sans jamais tomber.»
A. H., Le Figaro, 11/06/04, rapporté par M. Bracquart.
Quoiqu'ils n'eussent pas de véritable spectacle commun, l'artiste pour elle même méritait ici notre hommage. Des croisements de leurs routes, videosignalons la vidéo C'est arrivé à "36 Chandelles", qui sans doute fit le mieux lancer Odette Laure, et l'enregistrement du spectacledisque évoqué de l'Olympia que, hasard fabuleux toujours, Marianne Mélodie remet en évidence en son dernier catalogue.

Michel Bracquart cherche entre temps la confirmation du souvenir que l'engagement d'Odette Laure en première partie fut la conséquence du refus de Georges Guétary que ce fût Dalida, du fait qu'elle avait pris Bambino en son répertoire, et que la chanson faisait partie de son propre programme.

10
Avec Joie n° 31 de juin 2004 est sorti avec ses rubriques courantes signalant les nouveautés repérées, évoquant le passé peu connu [répertoire ("Dans le Chemin du Retour"), films ("Quand le Cœur chante", photos, ...], communiquant un extra comme, cette fois-ci une réaction de Julie Land, partenaire de Aventure à Monte-Carlo.
Informations pratiques
Une interpellation : prétendus sans trace, La Polka des Lampions, Monsieur Carnaval, Symphorien auraient été filmés pour la télévision : à quand l'exhumation ?
08
Vénus aujourd'hui a fait porter le regard du monde entier sur le soleil sur lequel, par éclipse, elle portait son ombre.
Vénus, c'est aussi, autrement nommée Aphrodite pour les Grecs, la déesse de l'amour. Et c'est ainsi une chanson (1959, Broussole, Marshal) dont on voudrait que soit reprise en CD l'interprétation qu'en fit Georges Guétary.
Cette éclipse nous rappelle celle de 1999 par laquelle nous étions amené à considérer que couramment perçu comme solaire, le personnage de Georges Guétary, était aussi lunaire.
05
Le "Figaro Magazine" d'aujourd'hui recommande le restaurant "Chez Gérard". Devinez pourquoi je vous envoie la photo d'une partie de la salle ...
M. Bracquart
restaurant
D.R. Catherine Rebois
«L'invité de Benoît Duteurtre est aujourd'hui Pierre-Marcel Ondher, grand spécialiste de la musique de divertissement. (...)
«[Il] s'occupait autrefois avec beaucoup de pertinence de la chanson et des chanteurs. Je ne peux résister au plaisir de vous rappeler son merveilleux article intitulé "Discographie : Georges Guétary", écrit en 1948 (...)»
M. Bracquart
Cet article est reproduit en page spéciale ECRITS SUR GUÉTARY rouverte à cette occasion.

NOTE : Benoît Duteurtre qui méprise l'opérette datant des années 1950 et plus (France Musiques, les samedis), est maintes fois cité en cette page : vous pouvez suivre la chronique que lui consacre notre correspondant parisien Michel BRACQUART par le système de recherche de votre navigateur.
02
«Je feuillette aujourd'hui, poursuit le feuilleton de Michel Bracquart, "Bibliothèque rosse, 1953" dont l'auteur, Carmen Tessier, travailla longtemps à "France Dimanche" et surtout à "France Soir". On la surnommait "La Commère". Je ne me souvenais plus de l'histoire des "piqueuses" :
«Georges Guétary a été victime à plusieurs reprises du gang des "piqueuses". Les "piqueuses" sont des jeunes filles et même des jeunes femmes cruelles qui, munies de longues aiguilles à tricoter, le piquent sauvagement parce qu'il n'a pas répondu personnellement à leurs lettres (enflammées).»
Carmen TESSIER, BIBLIOTHEQUE ROSSE 1953, Ed. Gallimard.
Menu
Mai
30
Matthieu Moulin, à qui nous devons l'excellente reprise de LA ROUTE FLEURIE (voir plus bas, 20 mai, et éventuellement l'analyse), s'est demandé pourquoi il ne trouve aucune discographie, aucun enregistrement de Claude ARVELLE, Mimi dans l'opérette. Témoin direct à la mémoire peu commune en outre documenté et organisé, Michel Bracquart éclaire et nourrit :
quatuor
«Je reprends les photos de "La Route fleurie" qu'avait faites, du promenoir de l'A.B.C., mon copain Jean Delorme (grand "guétaryste" perdu de vue). Sur l'une d'elles on voit Claude Arvelle menant le quatuor et chantant:
"Les grands magasins de Paris
"Sont pour la femme un paradis
"Mais un enfer pour le mari.
"Ah! oui !"
«Je me suis toujours demandé pourquoi Francis Lopez n'avait pas écrit un grand duo pour Georges Guétary et elle.
«Dans "Les Hasards fabuleux", p. 63, Georges précise que le médecin qui a arraché sa partenaire à l'opérette était un célèbre cardiologue. Comme elle n'a pas enregistré d'airs, elle ne touche pas de droits sur "La Route fleurie"; c'est la raison pour laquelle on ne la retrouve pas, même à la SACEM.»

Photo, D.R. Jean Delorme.
26
Seul, à notre connaissance, à avoir respecté la vérité historique, Philippe LABRO, dans son hommage à BOURVIL, (Légende, FR3, 23:30) soulignait très justement la place charnière de l'opérette dans la carrière de l'artiste, et, partant, la perception publique ambiguë laissée par cette rencontre de laquelle "on ne saura jamais qui fut le faire-valoir de l'autre.", ce que mettait pertinemment en valeur une séquence télévisée de 1958 (Pacifico) jusqu'à ce soir jamais revue.
Plus d'une fois rapporté en nos pages, Le Figaro n'a, à notre regret, pas saisi la pertinence de cette observation, de cette analyse de Philippe Labro.
1958
Pacifico
, 1958 (D.R. agence Dalmas)
23
karpcit alias Patrick Boulanger invité à rejoindre le groupe guetarymarianotino :
"Georges Guétary, Luis Mariano, Tino Rossi.
"Quelle belle affiche !
"Permettez-moi de vous inviter sur ce nouveau groupe où nous pourrons partager nos souvenirs, anecdotes, photos et documents."
Une erreur involontaire, due au fait que le créateur de ce groupe n'a pas vécu cette époque, nous donne l'occasion attendue d'annoncer pour très prochainement le site consacré à André DASSARY
10
Michel Bracquart a découpé, dans le Figaro :
Hélène Guétary
HELENE GUETARY a situé à New York au début du vingt et unième siècle l'action de son roman Le Monde de Cosmo (aux Editions Albin Michel),
Elle imagine une étrange épidémie : la disparition des rêves coïncidant avec l'arrivée de nuages de mouches bleues qui harcèlent la population.
(Photo Frank Courtes.)
Le Figaro, 10/05/2004
Détails et analyse à venir après lecture commencée dans les dix derniers jours de juin.

Vous pouvez entre temps découvrir Hélène Guétary par la page qui lui est consacrée.

07 Vous pouvez, par appel sur l'image,
écouter la chanson évoquée,
mais sachez qu'elle pèse 3,09 Mo
pr. Lydia
«(...) sur la pelouse du jardin du Souvenir [Paris, cimetière du Père Lachaise] (...) les cendres de Lydia encore brûlantes ont été disséminées (...)
«Dans la salle du Dernier Hommage nous avions écouté religieusement, dans de parfaites conditions d'acoustique, presque en entier, l'un des meilleurs CD de Georges, celui qui est numéroté 210161-2 (...) Certains passages prenaient un relief extraordinaire en la circonstance, "ma Prière", par exemple. (...)»

Ce site ne devait-il pas répondre à ce témoignage de Michel Bracquart par ces lignes d'hommage à Lydia Foller, épouse Leclercq ?
Née en 1936, elle est restée, pure, discrète, sincère, une constante admiratrice de Georges Guétary.
Comme bouteille à la mer, nous livrons à cette page son espoir, exprimé en janvier 2002, de joindre au Québec son amie Lise Lheureux dont elle avait perdu la trace...
02-04
Quebec 78 Chantal Rinfret, une des toutes premières et fidèles lectrices du site, loupe nous adresse deux photos d'un des courants passages de Georges Guétary au Québec (21 sept. 1978).
Soulignons que Chantal est de la génération qui suit celle qui découvre Georges Guétary aux origines de son vedettariat.
Survolez la photo de droite avec votre souris; rechargez éventuellement pour l'animation de celle de gauche.
© Chantal Rinfret
Menu
Avril
24
Michel Bracquart poursuit, jubilant, son feuilleton commencé le 27 mars et rebondissant les 3 et 10 avril :
«L'invité de Benoît Duteurtre est, ce samedi, Jean-Claude CASADESUS.  Tout comme José Van Dam, Christian Asse et Jean-Philippe Lafont, ce grand chef ne se laisse pas faire, et il pourfend l'intelligentsia. 
Il ne tarit pas d'éloges sur les mises en scène, les musiques, les voix qui enthousiasmaient  les spectateurs du Châtelet quand il en dirigeait l'orchestre.
Benoît Duteurtre  préfère laisser Francis Lopez et Luis Mariano tranquilles.  Il nous fait entendre André  DASSARY dans un bel air de l'opérette Valses de France   (Châtelet, 1942 ) et… "LA VIE EST UN CARNAVAL" par Georges évidemment ("Quel rythme !" reconnaît Duteurtre.)»
JCCasadesusJean-Claude CASADESUS dirigea MONSIEUR CARNAVAL au théâtre du Châtelet à Paris.
23
«C'est aujourd'hui  la Saint-Georges»,
cd grec rappelle, doucement mélancolique, Michel Bracquart.
"Hasard fabuleux", c'est ce jour qu'est confirmée l'existence d'un CD partiel d'enregistrements grecs de Georges Guétary.
Précisions et commentaires par "clic" sur l'image.
22
«Quelques lignes dans le Figaro sur Jean SABLON.  Ce n’est pas une rue qu’il aura bientôt à Paris, c’est une simple allée !  (Voyez mon feuilleton précédent et le petit article ci-joint»
transfère de Paris Michel Bracquart :
JEAN SABLON célébré le 30 avril à Paris. Bertrand Delanoë inaugurera une allée des jardins du Ranelagh, près de la chaussée de la Muette, qui portera désormais le nom du chanteur.  La date n'a pas été choisie au hasard. Dans son répertoire figurait en effet une chanson intitulée Avril à Paris.
Le Figaro, 22/04/04,
Aîné de Georges GUETARY,  c'est Jean SABLON qui reste connu pour l'enregistrement de LIBELLULE que Georges Guétary avait pris à son répertoire.
Le fait n'empêchait pas la cordialité, ainsi qu'en fit l'écho en 1996 la présence de Georges Guétary au Carnaval de Nice.
21
jifh94 et karpcit sollicitent votre participation à leurs sondages cf. opérettes et films de Georges GUETARY.
Yahoo! Groupe Georges Guétary
20
Marianne Mélodie sort une refonte de hautes qualités de LA ROUTE FLEURIE
Route fleurie Précisions et commentaires par "clic" sur image.
18
«Nombreux articles sur les 80 ans d’Aznavour.  Sur celui que je joins ici, on croirait par moments entendre parler Georges.»,  Michel Bracquart, Paris
Inutile de lui demander s'il éprouve un petit pincement au cœur à l'idée de fêter ses 80 printemps sur scène.  «Pour moi, la vieillesse ne compte pas, coupe d'emblée Aznavour. D'ailleurs je n'ai pas vieilli, j'ai pris de l'âge, nuance.»
(…)
Il concède néanmoins avoir de moins en moins de mémoire. (…) Pour le reste, Aznavour se porte comme un charme.  Une bonne santé à mettre au compte d'une hygiène de vie irréprochable.  (…) 
«(…)  Pas question d'annuler un concert à cause d'une petite forme ou d'une baisse de régime.»  (…) Il ne fume pas, ne sort et ne dîne jamais le soir.
(…)
Pas d'inquiétude, avec la voix.  Elle ne décline pas avec l'âge.
(…)
Pour Aznavour, l'art conserve. Il suffit de le suivre durant la répétition de son tour de chant pour s'en convaincre.  (…)  Devant la salle vide, il enchaîne les chansons de son récital avec  ce mélange de décontraction et de rigueur quasi maniaque. (…)
Charles Aznavour aime répéter que «l'art permet de rester jeune». (…)  «Sans projets, on est vieux. »
Entretien avec Eric Mandel, Le Journal du Dimanche , 18 avril 2004.
16
«Aujourd'hui, au Jeu des 1000 euros, autre émission quotidienne (France Inter 12h.45), l’une des questions posée aux candidats est celle-ci : "Quel est l’auteur de la célèbre  chanson d’Edith Piaf, "Non je ne regrette rien" ?
«Pour les aider, l’animateur Louis Bozon précise  que c’est un chanteur  célèbre  et qu’il se prénomme  Charles.
«L’un des candidats répond : "Charles Aznavour". Et l’autre : "Charles Guétary".
«Même Maxence, votre petit-fils, aurait trouvé :  "Charles Dumont".»
Michel Bracquart, Paris.
14
«Au cours de l’émission quotidienne On va s’gêner  (Europe 1, 16 h – 18 h), la comédienne Danièle EVENOU (60 ans) raconte qu’elle chante toujours chez elle les chansons de son enfance, surtout celles d’André CLAVEAU et de Georges GUÉTARY»
Michel Bracquart, Paris
Elle fut la femme de l'animateur Jacques MARTIN, lequel, à ses débuts, imitait Georges Guétary par admiration.
10
«Le baryton Jean-Philippe LAFONT (53 ans) est aujourd'hui l'invité, sur France-Musique(s), de Benoît Duteurtre.
Celui-ci, dédaignant Georges (et Merkès et Dassary et Hirigoyen...), s'en prend aux admirateurs et admiratrices de Luis Mariano, et à Mariano lui-même, les qualifiant de "vulgaires".
Il se fait rabrouer fermement par Lafont.»,
Michel Bracquart, Paris.
04 cf. Claude BESSY, communiqué par Michel Bracquart, Paris :
Mlle Bessy fut une très belle danseuse.  Très douée.  Très spectaculaire. 
Luc Décygnes, Le Canard  enchaîné; 07/04/04
03
«France-Musique(s) comme toutes les semaines.
«L'invité de Benoît Duteurtre est cette fois le chanteur et comédien fantaisiste Christian ASSE.
«Cet excellent "trial" doit avoir quelque chose comme 75 ans, peut-être plus, et il se produit encore dans des opérettes en province (et en Belgique ?). Je l'ai vu pour la première fois à la Gaîté-Lyrique (on n'écrivait pas encore "Gaieté") en 1956 dans Minnie Moustache, de Georges Van Parys, avec Fred Mella (et les Compagnons), Ginette Baudin, Jean Lefebvre, etc.
«Aujourd'hui, il tient tête à Benoît Duteurtre et défend Francis Lopez, Luis Mariano, Georges Guétary, Marcel Merkès, Rudy Hirigoyen... -dans cet ordre.
«Benoît Duteurtre est bien obligé de passer un disque de l'un d'eux, et... surprise! il choisit Georges dans "Farandole" de "LA COURSE À L'AMOUR", en insistant toutefois sur le nom de l'auteur de la musique : Guy Lafarge.»,
Michel Bracquart, Paris
03 Recréation d'un forum : extérieur au site dans la foulée de l'adaptation pour l'internet du périodique "Avec joie !",
avec le désir d'une saine coopération au seul profit de la mémoire de Georges Guétary :
S'inscrire au forum Georges Guetary sur yahoo!
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com
Menu
Mars
29
«Le Figaro annonce les adieux et un livre de souvenirs de Claude BESSY»,
écrit Michel Bracquart (Paris)
Une Nuit aux Baléares
Elle fut la partenaire de Georges GUETARY dans le film UNE NUIT AUX BALERARES.
.
Espérons que son livre sera plus loquace qu'une réponse épistolaire qui renvoya laconiquement au film quand son point de vue fut sollicité pour la rédaction d'un essai; c'était plus poli toutefois que le mutisme de Jean-Marc Thibault... comme de celui d'autres, d'ailleurs...
Illustration sur base de l'affiche belge pour le film, DR.
27
«Sur France-Musique(s), Benoît Duteurtre reçoit ce jour le baryton belge José VAN DAM (ndlr : le maître de musique du film de même titre). Celui-ci, né en 1940, raconte qu'il doit sa "vocation" aux très belles voix qu'il entendait à la radio chez ses parents dans son enfance. Et il cite, dans cet ordre, André Claveau, Georges Guétary, Luis Mariano, Rina Ketty.
«Benoît Duteurtre ne commente pas, bien sûr; il se contente de passer un disque de Rina Ketty.»
Michel Bracquart, Paris
Menu
Février
21 Ajout :
Georges Guétary en février de 2004 :
une soixantaine d'années après sa montée éclatante au "firmament des stars", ne resterait-il, quatre-vingt neuf ans après sa naissance pauvre de petit Grec d'Alexandrie que des
poussières d'Etoile ?

Transferts avec revision :
• En février de 2002, la radio n'a pas oublié l'anniversaire de naissance de Georges Guétary à qui nous offrons en cadeau son nom de domaine avec un inventaire de ses CD sur le "Net", un message du site consacré à Tino Rossi,
une transcription de La Valse des regrets.

• Georges Guétary en février de 2001
par l'analyse du 4e CD de son "Long Box" entraîne à se demander quel visage cache cette voix génératrice de tant d'images diverses de rivages attendus; puis conduisent à sa rencontre avec Charles Trenet et Tino Rossi.

Ephm 2004/02

 

Ephm 2002/02

 

Ephm 2001/02

Menu

Merci à votre poursuite, avec l'espoir de votre retour :
abonnement aux mises à jour et/ou commentaires
Retour éventuel au sommaire de page ou
POURSUIVRE / SORTIR
1. Par liens de la page
2. Par libre choix dans le sommaire de la fenêtre de gauche
<< l'appeler par ce lien si elle n'est pas présente
Avec D.R. aux auteurs d'extraits et de photos (v. note générale in "Accueil" cf  le ©),
et l'assentiment gratifiant de Madame Guétary,
© 1999-2002, Louis Pieters pour l'ensemble du site,
© 2004/02/21 pour cette page sur <http://www.georgesguetary.net>
© 2004/06/25 pour sa dernière mise à jour.
Art et culture - Artistes - Musique - Chanson - Interprètes
GG 75 86 100
FAM 86 100 75
Version CSS 040522
Mesure d'audience ROI frequentation par logo