Nouvelles, nouveautés et mises à jour sur Georges Guétary en
Décembre > Janvier 2006 :

Georges Guétary, passeur du temps


de
Noël
à
nouvel an
Coïncidence, concomitance, hasard... fabuleux ?
Georges Guétary, quoi qu'il en soit, a été le relais privilégié de 2005 à 2006 :

Lui uniquement.

Mireille DUMAS, sur TV5.ca, ouvre la première heure du 1er janvier 2006 par la visite des coulisses des comédies musicales actuelles et observe qu'«on est bien loin du monde de Starmania et encore plus de celui de Georges Guétary».

Quand, ensuite, elle laisse témoigner le librettiste canadien, Luc PLAMONDON qui précise que «La France, jusqu'au début des années 70, a perpétué l'opérette», c'est une séquence de MONSIEUR CARNAVAL (1968) qui illustre le propos et la question «Que penserait Georges Guétary de ces comédies musicales actuelles ?»

On pourra s'insurger contre le fait qu'elle n'ait cité que lui de cette époque : comme la probité de la présentatrice ne permet pas de supposer que ce fut volontaire, force est de constater que c'est GEORGES GUÉTARY qui a été engramé dans sa part de mémoire collective.

Contre-chant

Et le 26 décembre, ç'auront été Pierre DORIS et Jacques BALUTIN, invités de Philippe BOUVARD dans son émission Les Grosses Têtes sur RTL, qui auront tout aussi incidemment été amenés à évoquer Georges Guétary par le rappel cordial de leurs tandems, le deuxième, dans HOURRA, PAPA !, qu'il se rappelle avec hilarité tonique, le premier dans TOI C'EST MOI, qui offrit son premier rôle d'opérette à Georges Guétary (1942), et dont la reprise actuelle particulièrement bien saluée par la critique contrebalance le prestige du grand spectacle des comédies musicales actuelles.

Obstinément

Auparavant, reçu le 17 décembre par Benoît Duteurtre (France Musiques) pour la promotion de son TOUT CE QUE MISTINGUETT M'A DIT (Paris, Michel Lafon, 2005) Claude DUFRESNE, librettiste de Francis LOPEZ, coupe son interlocuteur qui énumère ses créations (Gipsie, Fiesta, Volga, La Perle des Antilles, Viva Mexico, Aventure à Monte-Carlo) pour souligner :

«À propos d'Aventure à Monte-Carlo, nous avons eu un autre garçon qui avait énormément de présence, qui avait une façon de drainer tout de suite vers lui, pas seulement les regards féminins, les autres regards de la salle -les regards féminin également parce que c'était un fort beau garçon-, c'est Georges Guétary.  Et avec Guétary, vraiment, on a fait plusieurs choses qui ont vraiment bien marché.»
en lire un extrait par ailleurs

Plus tard, après avoir précisé les raisons d'une décadence de l'opérette et de Lopez (audience des producteurs; tendance à se répéter, à ne pas vouloir arrêter; coût; perte du Châtelet), Benoît Duteurtre propose d'écouter Grand prix de Monaco extrait de cette AVENTURE À MONTE-CARLO que vient de résumer Claude Dufresne.

Insistance

PHONOSCOPIES, quelques jours auparavant, rappelait incidemment, grâce au travail de fourmi inlassable de Gérard ROIG, les tout débuts de Georges Guétary par la présentation d'O'DETT qui complète sans le vouloir, les propos ci-après de Claude Dufresne.

05

La mort de Gloria LASSO remet en mémoire qu'elle fut, dans les années 50, une des grandes vedettes francophones de la chanson; en même temps que Georges GUETARY, elle reçoit ici, des mains d'Amalia RODRIGUEZ, le prix de la CARAVELLE D'ARGENT en 1959 (DR et aide de Michel Bracquart).

La même année, chacun interpréta la Chanson d'Orphée* (Manha do carnaval) sur du film Orfeu Negro de Marcel Camus, Palme d'or 1959 au festival de Cannes.

*paroles françaises de F. Llenas, musique de Luiz Bonfa, Editions Méridian, 1959.
Novembre
10

Il semblerait, rien n'étant annoncé pour les fêtes de fin d'année, qu'on puisse déjà établir le bilan discographique de l'année 2005. Il est quantitativement pauvre -un seul cd-, mais qualitativement riche de signification malgré le manque de chansons de scène que Pathé ne produisit pas à l'époque : Pour Don Carlos & Le Baron Tzigane composent en effet, un diptyque pertinent, reflet de la perception publique de Georges Guétary.

05 Michel Bracquart nous transmet :
François Guétary a un petit article et une photo dans le "Figaro" :

François Guétary dans la deuxième saison de «Lost»

On apprend ainsi que
- c'est au terme d'auditions réalisées dans plusieurs pays, qu'il est le premier Français à être engagé dans cette série (pour le sixième épisode de la deuxième saison);
- s'il voulait nous faire des confidences sur le propos, il ne le pourrait pas, puisque son contrat stipule qu'il serait attaqué en justice s'il donnait la moindre information sur son rôle, car "le moindre détail pourrait lever un voile sur une histoire dont le suspense est l'une des clés du succès.";
- ils étaient comme lui des centaines, à travailler durant quinze jours et quinze nuits sans connaître quoi que ce fût de l'évolution de l'histoire.

Devenu très célèbre dans le monde entier, ce feuilleton, contrairement aux autres, énumérés en page consacrée à François Guétary, est d'ores et déjà programmé sur maintes chaînes classiques qui permettront à chacun d'en guetter les épisodes.

02

Alagna/Mariano : points de vue partagés (bis)

Dans sa lancée du 27 octobre, Michel Bracquart poursuit :
«Dans l'émission d'Europe 1, "On va s'gêner", les intervenants commentent le CD de Roberto Alagna.  A l'unanimité ils jugent : "C'est beaucoup moins bien que par Luis Mariano."  Evidemment on entend alors "L'Amour est un Bouquet de Violettes".  Je suis de leur avis : Alagna n'a pas le timbre, les nuances et le charme de Mariano.  Je répète ce que j'ai écrit précédemment : aucun ténor au monde n'arrivera jamais à la cheville de Georges dans des airs comme "La Valse des Regrets", "Si vous voulez savoir", "Rosa, Nina, Stella, "L'Oiseau fidèle", "Ma belle Marguerite", Ménestrel", "Je suis un Bohémien", "Mimi" ou "Simple et douce".  Je ne souhaite pas qu'un autre chanteur à voix reprenne ces titres et cent autres.  Le seul avantage : cela ferait parler de G.G.»
Octobre
27 «Les radios passent parfois un extrait du CD de R. Alagna; naturellement, toujours un de ces trois titres : "La Belle de Cadix", "Mexico" et "L'Amour est un Bouquet de Violettes", jamais un autre.  Si pareille mésaventure arrivait à Georges, si un autre chanteur l'interprétait (ce que je ne souhaite pas !), on entendrait "Robin des Bois" et "La Route fleurie", rien d'autre.», réagit pertinemment Michel Bracquart.
23 Reflétant la cote des prénoms masculins (en 2004 : 1. Lucas, 2. Theo;  en 2005 : 1. Theo 2. Lucas), Michel Bracquart commente plaisamment : ;«Les petits Guétary se font des politesses tout en haut de ce hit-parade.»
04 Revenant par relecture à des propos passés -«Nous en avons souri plusieurs fois, vous et moi  : ce sacré Georges a toujours prétendu n'être rentré à Paris pendant l'Occupation qu'en 1942…  Avez-vous remarqué qu'il se trahit dans "Les Hasards fabuleux", p. 211, ligne 3 ?», Michel Bracquart ramène incidemment à divers sujets sur lesquels Georges Guétary paraissait s'exprimer en "menteur de charme"…
Septembre
30 Sortie du n° 36 du périodique Avec Joie, qui, à côté de ses rubriques courantes, établit en thème principal l'inventaire des prix et récompenses reçus par Georges Guétary.
19 De Paris, Michel Bracquart nous apprend :
«Georges est cité ce midi dans l'émission quotidienne de France Inter, "Le Fou du Roi" (animation : Stéphane Bern)»
10 De Paris, Michel Bracquart nous fait écho :
«Benoît Duteurtre fait sa rentrée sur les ondes (même jour, même heure) après plus de deux mois de vacances.  Il présente un extrait de la revue "Féerie de Paris"datant de décembre 1937 : un duo chanté par Reda Caire et un débutant du nom de Georges Lambros-Guétary (sic).  Il faut tendre l'oreille pour distinguer le timbre de Georges.»

Rappel à ce propos : le cd sorti par Marianne Mélodie
1er De Paris, Michel Bracquart,nous écrit :
«Aujourd'hui sur Europe n° 1, dans l'émission de Laurent Ruquier, un invité raconte qu'il a passé ses vacances au Pays Basque, à Guéthary.  Aussitôt Ruquier se met à chanter, ou plutôt à crier : "Prenons la route fleuri-i-e".
«Georges est cité une seconde fois dans la même émission, je ne sais plus par qui, ni à quel propos.»
Août
26 «Le "Figaro" consacre quelques lignes à Henri Genès décédé le 18; ce qu'il  avait fait pour le chansonnier Edmond Meunier (il avait écrit pour Bourvil, entre autres).  Toujours rien sur Henri Betti décédé le 7 juillet.», nous communique, de Paris, Michel Bracquart.

Henri GENÈS, sur le tard, a remplacé Bourvil dans les reprises de La Route Fleurie.   Jean-Claude Fournier présente ce fantaisiste sympathique sur le site de l'ANaO.

Juillet
7 Mort du compositeur Henri BETTI dont le nom est fortement lié au grand succès de 1949, MAÎTRE PIERRE, qui ne fut pas la seule collaboration avec Georges Guétary :
49>88>93 MAITRE PIERRE Plante Betti  
1951 AU VOLANT D'UNE AUTO (Quand on est -) Hornez-Rouzaud Betti
+ Marion
ou Kuhn
Une Fille sur la Route
VIVE LE CAMPING Betti Marion
TOUTES LES FEMMES
1955 CHERCHEZ LA FEMME Hornez Le Chemin du Paradis
TOUT VIENT À POINT
1956 C'EST NOEL Manse Betti  
"Au bon ticket" vous permet d'en savoir un peu plus sur ce compositeur.
Juin
  Communiqué (Patrick Boulanger-le-Grand-Fouineur ?) ou trouvé : Guide des lieux cultes du cinéma en France retiendra sûrement durant des heures, au-delà même de Georges Guétary, les assoiffés du "7e art" que rebute l'anglais de imdb en alléchante gigogne infinie.
<15> Sortie du n° 35 du périodique Avec Joie.

19

12

vers la page

Les pères québécois et français, dont c'est la fête le 19, peuvent découvrir que
Lambros Worloou, de concert avec Georges Guétary, son alias, fut un père assez exemplaire .  Les pères belges auront pu l'apprendre huit jours plus tôt.

<1er> POUR DON CARLOS couplé en cd au BARON TZIGANE est en vente par Marianne Mélodie qui nous l'avait annoncé en janvier déjà.
Mai
13-14

Décès dans la nuit d'Eddy BARCLAY

Entre Eddy Barclay et Georges Guétary, ce furent,

  • En 1973, l'édition du 45t J 61753 comprenant DANS MON PAYS LA TERRE EST BLONDE de Desage & Vlavianos et LES RUES DE CORINTHE de Radussynski & Vlavianos.
  • En 1975,l'interprétation de LE TEMPS DES LILAS dont Eddy Barclay était co-auteur avec Eddy Marnay que Michel Legrand mettait en musique (33 t Ms 30 CV 1355).
  • En 1985, deux témoins joyeusement complices du mariage-farce de Coluche et de Thierry Le Luron. "pour le meilleur et pour le rire".

29

8

GG & "mama"Le 29 pour les mamans françaises, soit le dernier dimanche de mai ;
la face cachée de Casanova-Guétary ou la fête des mères, fêtée
le 8 pour les mamans australiennes, autrichiennes, belges, canadiennes, danoises, des États-Unis d'Amérique, finlandaises, italiennes, turques, soit le deuxième dimanche de mai.
Avril
11 Décès de Gaby VERLOR.
Mise en valeur dans  la presse par sa collaboration avec Juliette Gréco, Gaby Verlor avait également composé deux chansons pour Georges Guétary avec qui elle et Jean Davril avaient  comme interprètes en duo quelques affinités : Au p'tit trot, Le petit âne brésilien
Qd Titres Auteur Compos Disque
1963 À TRINIDAD (Escale à -) Arday Verlor MarMél 971 512
1964 LAFETE A LA GRENOUILLE Dupré   45t EG 762 Pathé
Vous pouvez découvrir plus largement cette "enfant de la balle" sur le site indispensable qui présente auteurs et compositeurs français
Mars
27

Maud FONTENOY, un mois à l'avance, a gagné son pari de traverser le Pacifique à la rame. Annoncé le 19 février, le clin d'œil que nous voulions lui adresser alors est enfin présent.

27 Pâques vous invite à relire et réécouter la 4e partie de la page inspirée par le chêne, "Sera-ce... ?"
21
La Journée Mondiale de l'Eau nous conduira vers des "histoires d'eau"
<15> Sortie du n° 34 du périodique Avec Joie.
03
Photo DR
© Télémoustique;
photos, DR



Grippe et handicap oculaire momentané postposent l'annonce du 19 février à propos de Maud Fontenoy (demandez d'être informé de la mise en site [05/03/05 : lien corrigé]).
Ce frein néanmoins n'empêche pas
- un clin d'œil : durant un hiver de l'époque de La Route Fleurie, Georges Guétary n'échappa pas, lui non plus, à la grippe;
- un signe de présence perpétuée
, puisque le voici rappelé encore dans la grille d'un mot fléché*, celle du Télémoustique du 16 février 2005 : un "clic" sur sa photo vous la montrera en format agrandi.


* Le même hebdomadaire, en 2001, l'honorait ainsi déjà de sa bonne mémoire
Février
19 Clin d'œil à Maud Fontenoy à venir prochainement
14
RDQM CORBIS & DR


Dans un article consacré à Luis Mariano ("Luis Mariano, Le ténor des cœurs", par Isabelle Pia), le périodique Point de Vue reproduit une photo montrant, de g. à d., Jean Richard, Georges Guétary, ?, Luis Mariano et son filleul, Patachou.

05 Consacrant un quart d'heure à La Route Fleurie dont il venait de découvrir l'excellent cd que lui a consacré Marianne Mélodie, Benoît Duteurtre, dans son émission hebdomadaire consacrée à l'opérette sur France Musique(s), répond aux critiques qui lui sont adressées à propos du dénigrement coutumier de Francis Lopez, ainsi que Michel Bracquart nous le rapporte régulièrement (v. 2004a et 2004b) :
«C'est peut-être l'occasion d'ailleurs de faire un petit point sur la question de Francis Lopez, parce que dans l'abondant et très chaleureux courrier que vous m'envoyez chaque semaine, de temps en temps, je remarque que certains auditeurs me disent : "Ah, vous êtes un petit peu sévère avec Francis lopez, vous n'avez pas l'air de l'aimer beaucoup."
«Alors soyons clairs : moi, au fond, évidemment, je ne crois pas que Francis Lopez fasse partie des grands compositeurs de l'histoire de l'opérette, comme Offenbach, Maurice Yvain, André Messager et quelques autres. Je crois aussi que l'influence de l'opérette à la Lopez, surtout à partir de la fin des années 50, de grands spectacles de fin d'année devenus un peu systématiques a un peu tué toutes les autres formes d'opérettes.
«Mais soyons justes : je pense aussi que Francis Lopez était un très bon compositeur de chansons -il en a fait pour le cinéma, il en a fait à l'intérieur des opérettes de merveilleuses-, et puis qu'il avait un sens du spectacle, et qu'il a créé lui-même une forme de spectacles en sachant rassembler de très bons décorateurs, de très bons chanteurs de très bons fantaisistes, et c'est pour cette raison qu'on lui doit tout de même des œuvres très marquantes, évidemment, peut-être en premier lieu Le Chanteur de Mexico, qui est pour moi une espèce d'apogée du style Lopézien avec son côté très kitsch, et qui date de 1951, donc un an avant cette Route Fleurie; je crois que ce sont encore les bonnes années de Lopez. Et donc La Route Fleurie qui fut, dans un genre complètement différent où Lopez avec Raymond Vincy ont prouvé qu'ils pouvaient faire une opérette française un peu plus légère, je dirai dans la tradition parisienne, même si le livret est plein de conventions.
«En tout cas, il y avait dans ces œuvres le premier peut-être des talents de Lopez qui consiste à rassembler d'excellents artistes, Bourvil, Annie Cordy (...) et bien sûr Georges Guétary (...)»

Les plages successivement produites et commentées furent On est Poète (Bourvil), Place du Tertre (Georges Guétary), Je suis subitiste (Annie Cordy) et Madagascar.
Janvier
22 16:15, RTB1 projetait, dans la série AVENTURE ET ASSOCIÉS (ADVENTURE INC.), La dernière croisade avec François Guétary en vedette.
18 Correction d'un lien défectueux pour écoute possible d'un montage musical de janvier 2002 toujours d'actualité.
N.B. : vous devez pour cela être équipé de RealPlayer, qui peut être téléchargé gratuitement.
  Matthieu Moulin (Marianne Mélodie) prépare pour le printemps le CD de l'opérette à notre sens la plus somptueuse et la plus en accord avec l'"Image" Guétary :  POUR DON CARLOS.
Au souvenir de la qualité du CD consacré à LA ROUTE FLEURIE, on piaffe d'impatience.
Un regret possible gâtera cependant le plaisir : il n'est pas encore garanti qu'y seront les duos, dont les enregistrements n'ont pas été faits... ou restent si bien gardés.
ASSOCIATION  d'idée, EN PRISE avec l'année.
La chanson "Bergerette" de cette opérette reprend la lointaine image du loup des contes d'Europe occidentale.  Elle nous est ici occasion de poursuivre sur le thème de la lutte pour la défense de la planète vers laquelle nous suggèrent de nous tourner François & Helen Guétary-Fitzgerald en allant dans les pas d'Hélène Grimaud.
03 Bonne année ? Soit. Mais pas de manière benoîte et conforme quand, au-delà même de la catastrophe sismique actuelle, la mort annoncée de la planète ne peut être prise à la légère.

Enfin découvert peut-être, François Guétary, accompagné de sa femme Helen Fitzgerald, nous indique un chemin possible quoique fortement miné .

Merci à votre poursuite, avec l'espoir de votre retour :
abonnement aux mises à jour et/ou commentaires
Retour éventuel au sommaire de page ou
POURSUIVRE / SORTIR
1. Par liens de la page
2. Par libre choix dans le sommaire de la fenêtre de gauche
<-- l'appeler par ce lien si elle n'est pas présente.
Avec D.R. aux auteurs d'extraits et de photos (v. note générale in "Accueil" cf  le ©),
et l'assentiment gratifiant de Madame Guétary,
© 1999-2002, Louis Pieters pour l'ensemble du site,
© 2005/01/03 pour cette page sur <http://www.georgesguetary.net> mise à jour le 15/02/27
Art et culture - Artistes - Musique - Chanson - Interprètes
GG 75 86 100
FAM 86 100 75
Version CSS 040522